Une nouvelle ère : Gérald Cohen

Couv_def.jpgVous ne pouvez pas ne pas connaître Gérald Cohen. Cet homme quadragénaire (si, si je vous assure) évoluant dans le monde de la mode, créateur de la Babybrand, inovateur, passionné et passionnant. Son Arianne s’appelle Laure. 

Nos deux mondes opposés se sont rencontrés via le réseau social Facebook, via une amie commune, auteure, et tout ça pour une paire de lunettes que Sophie à Cannes portait et que j’enviais : des Cutler and Gross.

Le virtuel s’est alors révèlé déclencheur d’amitié entre nous. Quand le publiciste parisien rencontre l’enseignante niçoise. Depuis lors, nos échanges sont humour, politique, écriture, mode…Le monde de Gérald quoi. 

 

Si aujourd’hui, je consacre à Gérald un premier billet, c’est pour qu’à votre tour vous fassiez connaissance avec cet homme complexe, amateur d’humour, ayant l’oeil vif sur tout ce qui l’entoure : la mode, la politique, l’humain, les filles, la vie parisienne. Son sens du détail, ses critiques vives déplaisent à certains, mais si l’on est doté d’un minimum d’intelligence et de finesse, alors on ne peut qu’adhérer au monde de Gérald. 

Sous ses faceties, Gérald en a dans sa trombine. Il a donc décidé de prendre sa plume pour nous livrer une analyse pertinente de la mode, révélateur du monde qui change. Mais comme Gérald ne peut faire les choses comme tout le monde, il n’a pas opté pour le support papier, pour le livre, mais pour le net. Sa plume vive, grinçante, parfois dérangeante vous ménera de Barak Obama, à Chanel, en passant par Zadig et Voltaire, le luxe, l’amour… Bref, l’analyse de Gérald est pertinente, habilement formulée, et vous dessine au bord des lèvres un sourire. 

Je vous laisse donc découvrir son oeuvre épistolaire, qui au-delà de ce que je viens d’énoncer a un avantage pour tous, on peut lire dans le désordre. Les chapitres se suivent mais ne se ressemblent pas. On peut surfer de la lettre A à la lettre Z, de la lettre Q à la lettre X. 

Pour ma part, mais cela reste très confidentiel, j’ai un faible pour la préface de ce livre. 

Je vous souhaite une très belle lecture, vous invite à partager vos impressions, et vous donne rendez-vous ici : http://www.wildwildbaby.com/