Thomas Dalmasso ou le défi de garder trace de chaque artiste

Difficile pour B de décrocher un entretien avec Monsieur Thomas Dalmasso. Cet homme n’a de cesse de courir dans tous les sens avec son matériel qui pèse une tonne, et tel un caméléon il est partout et nulle part, à la fois. Thomas est le photographe de Frédérica, directrice du Nice Jazz Festival, durant toute la période du festival.

En dehors du NJF, Thomas est salarié de la Ville de Nice, photographe et chargé de communication interne et community manager. Depuis 2011, il travaille chaque mois de juillet sur cette belle manifestation. Pour lui, c’est un défi de réussir à voir tous les artistes, à les photographier en backstages, et surtout garder trace de chaque passage de chaque artiste.

Pour cette année, il trouve l’édition éclectique et pleine de découvertes.

Thomas c’est un photographe qui a toujours une, voire mille, idée folle, qui maîtrise la lumière et ses jeux. Il est de ces hommes qui gagne à être connu. Bref, B réussit le dernier soir à interviewer ce cher photographe, à l’ombre des arbres, autour d’un café.

Portrait de Thomas Dalmasso

Le mot, l’expression que vous préférez ? J’arrive

Le mot, l’expression que vous détestez ? Je sais pas

Votre drogue favorite ? L’hyperactivité

Le son que vous aimez ? Les rires de joie

Le son que vous détestez ? Le bougonnement des gens

Votre juron, gros mot favori ? Je m’en calice (Quebec) 

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? Un métier du silence

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *