Si le NJF était… by les photographes

Le Nice Jazz Festival c’est aussi des vidéastes, des attachés de presse, des journalistes, des blogueurs, des influenceurs et des photographes !!! Attention l’emploi du masculin ne signifie pas que vous y trouverez que des hommes, loin de là, la parité est respectée. Ceci étant, pour mon article j’ai interviewé deux photographes Homme !

B s’est entretenue avec Romain Robini et Thomas Dalmasso : deux photographes aux talents hors du temps. Chacun avait une mission bien cadrée durant le festival. Pour découvrir ses deux amoureux de l’image, de l’instant, du frelon asiatique, du pixel, de la haute définition, de l’humour, cliquez sur les liens ci-dessous

Romain Robini et sa parenthèse enchantée photographique

Thomas Dalmasso ou le défi de garder trace de chaque artiste

Si le Nice Jazz Festival était …

Pour RomainPour Thomas
un animalun éléphantune loutre
un élémentle feule feu
un paysageun bord de merforêt tropicale
un motémotionsdécouvertes
un platPan Bagnatun Bo Bun
une qualitégénérositécommunion
une “émotion”joiejoie
une friandiseune pomme d’amourun bonbon acidulé
une célébritéJames BrownTom Cruise (Mission Impossible)
un voeu“Qu’il perdure”Pérennité et évolution
un nombre
d’heures
incalculable (mais tout aussi bonnes les unes que les autres)infini

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *