Si le NJF était… by Frederica Randrianome

Interviewer Frédérica Randrianome est un défi, et pas donné à tout le monde. Frédérica est la directrice du Nice Jazz Festival, depuis 2014, et il s’agit de sa neuvième édition sur site ! Frédérica est un bout de femme énergique, qui a toujours le sourire, qui est partout et nulle part à la fois, comme son photographe Thomas. Cette femme m’impressionne et force mon admiration. En une soirée, elle gère quelques problèmes, écoute tous les artistes, discutent avec ses amis, les connaissances, les partenaires… Elle est la reine de cette fourmilière, mais surtout elle est d’une générosité sans nom, et cache de sacrés talents de chanteuse.

C’est dans les backstages du TDV que je m’entretiens avec Frédérica tout en écoutant Omara Portuondo qui a commencé son concert, en cette dernière soirée du NJF. Un moment suspendu dans le temps. Être à quelques mètres des artistes, interviewer Frédérica est tout simplement magique.

Le Nice Jazz Festivale accompagne Frédérica au quotidien. Cette édition est montée en gamme pour elle. Elle est heureuse de la superbe ambiance et de la luminosité de cette édition 2019.

Portrait de Frédérica Randrianome

Le mot, l’expression que vous préférez ? Partage, fédérateur

Le mot, l’expression que vous détestez ? Haine

Votre drogue favorite ? Les photos

Le son que vous aimez ? La basse

Le son que vous détestez ? La cornemuse

Votre juron, gros mot favori ? Mais allô, quoi !

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? Gardienne de prison

Si le NJF était….

Pour Frédérica
un animalun lion
un élémentun arc en ciel
un paysageune jungle
un motémotions, énergie
un platnasi goreng
une qualitégénérosité
une “émotion”excitation
une friandiseun Kinder surprise
une célébritéQuincy Jones
un voeu“Enlever les frontières”
un nombre
d’heures
infini

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *