Romain Robini et sa parenthèse enchantée photographique 

C’est à l’espace Presse que j’ai rencontré Romain Robini pour un entretien d’une vingtaine de minutes. Rosalie était par ailleurs avec nous. Romain est un photographe passionné qui porte chaque soir des kilos de matériel sur son dos, qui n’a de cesse de faire des aller-retour TDV- Place Masséna, et ce de 19 heures à 23 heures ! Entre deux il doit trouver le temps de se nourrir, de s’hydrater et de prendre connaissance du planning “photographes”, car oui il doit respecter les demandes des artistes, mais de cela nous n’en parlerons pas. Bref, Romain c’est le photographe qui prend sous un angle particulier, avec un oeil acéré, les artistes sur scène et les ambiances de chaque soir.

Romain est photographe pour le Nice Jazz Festival depuis 2012. Non salarié de la ville de Nice, le NJF est pour lui une parenthèse enchantée photographique. Chaque année il est présent, et fait son taff avec passion, sourire…

Cette année il est aux anges : son groupe est programmé : les fameux Hocus Pocus qu’il suit depuis leur création. Ceci étant, il est aussi heureux de cette édition où l’organisation est au top, l’ambiance est plus légère et joyeuse, et la programmation est, avouons-le, au top.

Bref, Romain c’est le photographe que B adore car il a vraiment un angle de prise de vue rare, et puis surtout il la supporte depuis 5 ans 🙂

Portrait de Romain Robini

Le mot, l’expression que vous préférez ? Déclencheur

Le mot, l’expression que vous détestez ? Barrières

Votre drogue favorite ? La musique

Le son que vous aimez ? La guitare

Le son que vous détestez ? Les alarmes

Votre juron, gros mot favori ? Putain

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? Ecrivain

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *