Portrait chinois d’Akli Tadjer

akli-tadjer-1.jpg

Akli Tadjer s’est livré en toute confiance à l’exercice du portrait chinois. Comme toujours l’humour est au rendez-vous, je vous laisse le soin de vérifier tout cela. Et puis, n’hésitez pas à lire son dernier roman “Les Thermes du Paradis”, paru aux éditions JCLattès. 

 

Akli, si tu étais :

  • Un signe de ponctuation ? Exclamation !

  • Une chanson française ?  Les Yeux de la mère (Arno) il est Belge.

  • Un moyen de locomotion ? Le vélo.

  • Une œuvre d’art ? Le déjeuner sur l’herbe de Manet

  • Une devise ? Qui ne risque rien, n’est rien.

  • Un roman ? Je crois que sans « Les Ritals » de Cavanna, je n’aurais jamais écrit.

  • Un mot ?  Aimer

  • Un adjectif ? fort

  • Une ville ? Paris

  • Un philosophe ? N’importe quel chinois, on peut leurs faire dire ce qu’on veut