Médecin d’urgences – Marc Magro – First Document

marc magro.jpgMa rencontre avec Marc est une accumulation de coincidences.

Voici un petit mois je consulte la liste des auteurs présents au festival du livre de Nice, ainsi que le titre de leurs ouvrages présentés. Je suis attirée par “Médecin d’urgences” de part ma récente visite aux urgences de Saint Roch à Nice, et de part ce milieu médical que mes soeurs ont adopté pour leur vie professionnelle. Et puis, je suis attirée par le nom qui me dit quelque chose. Effectivement, j’ai une copine qui s’appelle Magro.

Voici une quinzaine de jours, Caroline, attachée de presse chez First, poste un com sur ce fameux livre de Marc. Je lui fais part de  mon intention de l’acquérir, elle me le conseille, et me souligne le fait que son auteur est un homme formidable. 

Me voici donc face à cet homme, cet auteur. Je m’empare du livre, lis la quatrième de couverture, et oh surprise, Marc Magro est médecin urgentiste à Nice. Ben ça alors !! Nous échangeons, je lui explique la motivation de mon achat, nous constatons que nous avons des connaissances communes, nous échangeons sur mon séjour à Saint Roch, et me voilà parée de son dernier livre témoignage, et de trois autres bouquins qu’il a écrit bien avant. 

MEDECIN.jpgDès l’avant-propos, l’auteur nous décrit, nous cerne avec une justesse étonnante qui fait froid dans le dos. Il  nous décrit, nous témoins d’un accident, nous badeaux à l’affut de savoir pourquoi, comment, les pompiers sont là, le SAMU… Nous promeneurs du dimanche. Non, nous ne sommes pas des voyeurs comme le dit si bien Marc, seulement poussés par un sentiment difficile à décrire. 

Au fil des pages, nous partageons le quotidien de cet homme hyperactif, hypersensible, hyperprofessionnel. Son témoignage est poignant, il nous ouvre les portes de ses maisons dans lesquelles des drames surviennent, dans ses appartements où la folie s’est emparée de leurs habitants, dans un quotidien parfois triste, parfois délirant, parfois honteux, parfois précaire… Bref, une ritournelle de sentiments nous envahit. Mais, parce que il y a toujours un mais, Marc Magro a ce don inouï d’y mettre humour et humanité à chaque page, à chaque histoire, à chaque témoignage.

De la femme hystérique qui veut mourir, à celle qui tente mais n’y arrive pas, de la patiente qui vient aux urgences pour discuter littérature, à ce jeune homme qu’on laissera partir car rien de grave mais qui décédera dans la nuit, de cette femme qui est sur le point d’accoucher mais reste persuadée que c’est une grossesse nerveuse à cette vieille femme qui avale la boule 36 du jeu de loto, de ce vieux couple qui vit seul et qui ne peut plus se regarder car impotents à l’hommage rendu au travail et la passion des pompiers, de cette catastrophe du Casino Ferber au décès de Loic, l’apnéiste dont je garde un merveilleux souvenir, Marc Magro nous entraîne dans sa vision du monde, de la maladie, de l’impuissance mais de l’émotion et de la chaleur humaine qui reste. 

Nous découvrons l’envers du décor des urgences. Nous avons toujours ce sentiment que personne ne s’occupe de nous, que nous sommes abandonnés sur notre brancard, mais il n’en est rien. Derrière, les médecins, les internes, les infirmières travaillent telles des fourmis. Certes il y a des dysfonctionnements, mais comme dans toute entreprise, non ? 

A travers les yeux et la plume de Marc nous découvrons un monde où l’émotion est présente, mais cachée par le corps médical. Professionnalisme oblige. ll est cependant rassurant de lire que les médecins ont encore une âme et des sentiments. La communication n’est pas le fort des hôpitaux, du personnel soignant, c’est une constatation que je fais. Marc Magro le confirme quand il sera confronté à être un parent en demande de renseignements sur l’état de santé de sa propre fille. Sauf que lui finit par dire qu’il est des leurs, et qu’il va être informé. Ce qui n’est pas le cas quand nous sommes le parent lambda. Marc ose dénoncer cela. 

Un livre touchant de sincérité, tout comme son auteur. Pas de voyeurisme, pas de scène “gore”, simplement un témoignage partagé, à faire partager sous une plume grinçante et d’un humour à vous dessiner un sourire à chaque page, malgrè l’horreur, la solitude des êtres, la pauvreté, et surtout l’injustice de la maladie qui se glisse ici et là sans prévenir. 

Merci Marc pour ce témoignage, merci pour ses trois jours presque ensoleillés.

A très bientôt. 


Médecin d’urgences de Marc Magro aux éditions First. 19.95 Euros. 

One Comment