Gilbert Zappia : “Un jour je serais responsable du NJF”

Rendez-vous est fixé à 16 heures. Gilbert me reçoit dans son “algeco” qui est son bureau mobile. C’est un peu sa deuxième maison depuis quelques jours, car Gilbert est là avant et après le NJF. Il vous faudra montrer patte blanche pour entrer dans ledit bureau.

Gilbert me reçoit à l’heure, avec un Perrier bien frais. Nous nous connaissons maintenant depuis près de 7 ans.

Gilbert travaille sur le NJF depuis très longtemps. Il a commencé voici quelques décennies en étant gestionnaire du parking VIP quand le NJF se déroulait aux jardins de Cimiez. De cette expérience, il en garde de très bons souvenirs, mais surtout cela lui a permis de tout observer, et de se dire “Un jour, je serais responsable de ce festival” : pari réussi. Depuis le déménagement du NJF, Gilbert a un rôle plus important puisqu’il est le conseiller technique de l’événementiel, travaillant pour la Métropole et la Ville de Nice, c’est un employé mutualisé.

Cette édition est tout simplement, pour lui, “Une très belle édition”. Tout est dit.

Portrait de Gilbert Zappia

Le mot, l’expression que vous préférez ? Recul

Le mot, l’expression que vous détestez ? Argent

Votre drogue favorite ? Le vin nature

Le son que vous aimez ? Le saxo

Le son que vous détestez ? Le bruit

Votre juron, gros mot favori ? Fuck

Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ? Président 


Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *