Entre Dieu et moi, c’est fini – Katarina Mazetti (Babel)

entre dieu.jpg

 

Début août, j’achète ce livre (et sa suite “Entre le petit chaperon rouge et le loup, c’est fini), non pas poussée par les critiques littéraires, mais par l’envie de lire encore et encore Katarina Mazetti qui m’a envoutée avec “Le mec de la tombe d’à côté”. 

Ce visage de jeune fille, tête baissée et yeux clos, erre donc dans ma bibliothèque depuis quelques semaines, quand je me decide enfin à l’ouvrir et à le lire. C’était, il y a une vingtaine de jours. 

Linnea, seize ans, plus d’un mètre quatre-vingt est une adolescente qui parle au mur du dressing de l’appartement de sa grand-mère pour se confier. “Un mur n’écoute peut-être pas. Mais de toute manière, personne n’écoute”….”Les murs ont quelque chose de spécial”

Dès les premières pages, Linnea nous livre sa souffrance, la souffrance d’avoir perdu sa meilleure amie. Comme elle nous le livre très bien, page 17, “On n’a pas de statut quand on a perdu un ami ! Si ton mari meurt, tu deviens veuve, une veuve vêtue de noir et les gens baissent la voix en ta présence pendant des années. Si c’est ton meilleur ami qui meurt, les gens te demandent après quelques temps pourquoi tu broies encore du noir”

 Cent quarante pages où le lecteur suit Linnea dans son témoignage de ce qu’est la vie d’adolescente au sein d’un lycée, ce qu’est une meilleure amie, les garçons, l’amour, les premiers émois, les premières idéologies, les discussions métaphysiques que l’on ne partage qu’avec sa meilleure amie, ici Pia. Pia, qui un quatre juin décidera de mettre fin à ses jours, Pia qui se jette sous un train, Pia qui n’est plus. Comment accepter l’absence, la disparition d’un être cher. Linnea n’ira pas à l’enterrement de sa meilleure amie, car ce serait accepter qu’elle soit morte. Alors elle “collectionne les souvenirs de Pia avec la prudence d’un archéologue qui découvre les vieux débris d’une cruche”

Tout est décrit, narré avec tendresse, humour, et beaucoup de pudeur. Katarina Mazetti a les mots justes, les descriptions pertinentes et c’est ainsi que ce roman est une très belle histoire d’amitié entre deux jeunes filles, pas comme les autres.

J’ai hâte de lire le deuxième opus “Entre le chaperon rouge et le loup, c’est fini”.