Des mots pour des Maux – Nathalie Coste Fadel

Rare est mon soutien public à quelques associations qui soient. Cependant, celle-ci, Des mots pour des maux, a retenu toute mon attention, et me touche particulièrement par plusieurs aspects. 

Nathalie Coste Fadel est une femme exceptionnelle même si elle pense tout le contraire. De son haut d’un mètre soixante, de ses blessures de femme, elle a décidé d’aider les autres. Les autres, mais pas tous les autres. Ceux qui souffrent, ceux qui sont touchés dans leur chair, ceux qui ont en eux un mal incurable que l’on nomme cancer. Chaque jour, elle accompagne ses patients qui sont en fin de vie. Dure réalité. 

Un sourire collé aux lèvres, douce, timide telle est Nathalie. Notre rencontre a eu lieu à Nice, autour d’un café, Place Massena. Le soleil brillait haut dans le ciel, mais Nathalie est un rayon de soleil à elle toute seule. Nous avons donc échangé, elle m’a parlé de son projet “Des mots pour des maux”. Je n’ai pu qu’adhérer à son projet. Comment résister ? 

Offrir un moment d’évasion à ses gens là qui souffrent ne se refuse pas. La lectrice que je suis, la fille orpheline de père que je suis, l’amie touchée par ce mal, ne pouvait rester insensible à cela.

Aussi, depuis maintenant trois mois, je contacte de droite et de gauche quelques amies et amis écrivains, éditeurs, attachés de presse pour qu’ils puissent aider Nathalie dans sa démarche. Que son projet soit connu de tous. 

Je sais que certains ont répondu favorablement à ma demande, et je les remercie vivement. 

Je vous lance aujourd’hui un appel simple qui est d’aider Nathalie. Comment ? En offrant des livres à son association, en envoyant vos romans, vos écrits, en rentrant en contact avec elle via Facebook.

Ca ne coûte rien, ça permet à des personnes rongées par le mal de s’évader, de ressentir quelques émotions dans ses durs moments, et c’est un moment de partage. 

Et puis, Nathalie écrit. Des textes sensibles et émotifs. Elle a récemment publié quelques textes dans la revue littéraire “L’acrobate des mots” d’Omri Ezrati


Merci à vous tous. 

 

Gilles Paris, Grégoire Delacourt, Delphine Bertholon, Guillaume Musso, Christophe Tison, Valérie Tong Cuong, Katherine Pancol, Paul  Vacca, Tahar Benjellou, Paulo Coelho, Guillaume Robert ont participé à cette extraordinaire initiative. 

One Comment

  • zimmer

    Comment effectivement ne pas être émus devant toute cette énergie que donne Nathalie pour son association et ses patients. Cette idée est à relayer mais aussi à développer, il s’agit là d’un réel don humain. Oui Nathalie est une femme exceptionnelle et il faut qu’elle le sache… Un bonheur de lire ces lignes pour elle… Merci.