… de Schultz, et de leur show case à venir !

Schultz est un groupe de musicos qui est né voici deux ans, mais qui est aussi une belle histoire de rencontres. A la base, deux groupes se rencontrent : d’un côté Franz et Vdrey, de l’autre Fox et Sandy plus connus sous le nom de Latex. Une soirée à la Friche, la première partie de Latex fait faux bond au dernier moment, Franz et Vdrey sont contactés, ils acceptent au pied levé cette première partie, et c’est LA rencontre.

Le courant passe entre eux, et la collaboration devient évidente, et c’est ainsi que la fusion est, et qu’ils accouchent de Schultz. Seule Vdrey va cesser de monter sur scène, préférant l’ombre à la lumière.

Mais revenons à l’histoire de Schultz, et plus particulièrement de Franz Schultz qui m’accorde une heure d’interview, dans un lieu tenu secret, avec une bière fraîche pour supporter la canicule qui est de retour.

Franz Schultz découvre le metal dans les années 80. Ces années folles où nous avions le choix entre le new-lave, le métal ou encore les tubes français, ces années folles où en pleine adolescence on se révolte, et c’est ainsi que Franz se passionne pour le metal, fréquentant Hit Import, lieu incontournable. Va naître alors un lui, une passion pour la musique, et c’est ainsi qu’il va apprendre de manière très autodictate et commencer à faire de la musique sa passion. Il compose, il écrit des textes, joue avec les notes, et vingt ans plus tard, il en est à son huitième album, à un nombre incalculable de scènes et de concerts. Franz, c’est tout simplement un mec passionné, mais qui à l’aube de la quarantaine a décidé de produire de manière un peu plus sérieuse.

Comment le nom de Schultz a été choisi par ce passionné, telle est ma question. Lui, niçois avant tout, pas le physique d’un allemand, je me demande bien pourquoi… La réponse est à la hauteur de Franz, de son univers, de sa manière d’être. Il est contacté, voici dix ans, pour participer à un festival qui se tient en Allemagne. On lui demande le nom du groupe, il le donne, on lui répond que ce n’est pas très allemand, alors il dit Schultz, premier nom qui lui vient à l’esprit. Depuis, il restera donc Schultz. Comme quoi, il n’est pas parfois nécessaire de faire des brainstorming pour trouver le nom d’un groupe.

Depuis lors, son nom de scène sera Franz Schultz, et lors de la fusion avec Latex, le nom du groupe est une évidence : Schultz. Depuis deux ans, maintenant, ils n’ont de cesse de créer, d’inventer, de poser des paroles poétiques sur leur musique metal, et le tout est d’une douceur et d’une mélodie qui me transporte. Moi, la passionnée de chansons françaises, de rap, de rock mais absolument pas de metal, qui plus est depuis un an je ne peux plus entendre ce type de musique, mais ça c’est une autre histoire. Schultz a réussi ce pari fou, complètement dingue, de faire aimer à tous le metal, et on devient accro. Vous doutez ??? Et bien écoutez cet extrait, et ensuite vous réviserez votre copie, je vous le promets. C’est par ici.

En mai de cette année, ils sortent leur premier album sous le label BLC Production, label californien. Il nous faudra attendre septembre pour visionner le deuxième clip de cet album un peu dingue, quoique si vous êtes sages, peut être en aurez-vous la primeur.

En novembre, leur vinyl sera aussi de sortie et à cette occasion nous vous réservons une soirée de folie. Mais attention, places limitées, et exemplaires du vinyle aussi puisqu’il sera édité à 1 000 exemplaires uniquement !!!

En attendant le show case de Schultz dans un lieu tenu secret et avec un concept innovant, et comme vous avez été très sages, découvrez en exclu le clip de ce groupe qui gagne vraiment à être connu, et qui va l’être.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *