… de cette folle expérience : le confinement (2)

Dix jours de confinement donc (à la louche). Bree Van de Kamp en devenir (même niveau colorimétrie capillaire : reflets roux en puissance). L’ado reprend des forces. Pas d’inquiétude à avoir, dixit les politiques. On nous ment, dixit les réseaux sociaux. Polémiques, psychoses, angoisses, questionnements, optimisme pour certains… Nous en sommes là.

Les plinthes reluisent, les huisseries ont eu droit au même traitement (remplacement des ingrédients par la pomme de terre). Réaménagement de l’appartement complet, et là une vision : le sol en marbre. Il est terne non mais ! Le raviver, absolument. Chercher les recommandations sur Internet. Et s’y mettre. Me voici donc à genoux pour récurer, raviver… pas simple quand même de différencier une tâche d’une zébrure de marbre. Trente cinq mètres carrés plus tard, le bilan est lourd : une vingtaine d’éponges ont rendu l’âme, mes genoux et mes bras crient de douleurs. Les recettes bio faîtes maison pour l’entretien deviennent passion. (me contacter en mp si besoin)

Prendre quelques photos pour garder trace de l’avant-après de l’appartement. Nous avons le sentiment d’habiter un autre lieu. Envoyer aux amis : une manière de communiquer sur nos journées, nos occupations. Occasion aussi d’avoir des relations sociales épistolaires. Mais voilà, les murs sont trop blancs. Et si on s’occupait maintenant de la décoration ? On enlève quelques éléments qui ne nous conviennent plus, on échange avec l’ado, on se met d’accord, et hop on shoppe sur internet. Mais en attendant la livraison que faire ?

Se structurer dans ce néant, donc on rédige des listes de tout ce que l’on pourrait faire. Vous savez ces trucs que l’on se dit que l’on fera un jour, mais cela fait des mois, des années que non on n’a pas fait. Bilan : une dizaine de pages A4 de “trucs à faire” : de descendre les cartons à trier les photos de mamie, en passant par envoyer un mail à untel, trier le dressing, ranger les livres de la bibliothèque, réorganiser le rangement de la cuisine à organiser la cave du sous-sol.

Tri et rangement du dressing : mais quelle idée !!! Qui dit tri, dit nettoyage. Nettoyage de la dernière étagère qui ne peut être atteinte qu’à l’aide d’un escabeau et évidemment décrassage au coton-tige de l’angle de cette étagère qui ne sert pas en réalité. Tri et rangement de la salle de bains où l’on découvre un tube de pommade ophtalmique prescrite voici 4 ans pour des raisons largement oubliées… Conclusion : le sol en marbre tout beau, tout propre n’est plus visible. Trônent ici et là une quantité de sacs. Sacs de “trucs à garder au cas où” et sacs de “à jeter”. Ces fameux sacs “à jeter” où l’on retrouve quoi ? Ben des trucs triés voici plus de six mois, gardés au cas où… Le cerveau ne fait pas toutes les connexions mais il est à parier que les sacs fraîchement remplis pour “au cas où” finissent dans quelques mois à la poubelle. Qu’on se le dise, qu’on se l’avoue.

Tout descendre à la cave, ranger la cave, organiser la cave.. Nous y sommes alors on en profite. L’ado n’en peut plus. Mais nous rions, nous découvrons des trésors enfouis, telles les cartes écrites par papa en 1960.

L’ado étant en meilleure forme, reprise des cours par visio et par l’ENT. Nous élaborons un planning. Un petit Thalès, une petite étude poétique, se replonger dans la Révolution Française, tenter de comprendre les conséquences de l’urbanisation en Europe, ça change un tantinet mes journées. L’anglais et l’espagnol j’ai pas aidé. Tandis que mademoiselle rattrape les cours, s’exerce à des calculs et des conjugaisons improbables, je décide de ranger mes bibliothèques, de saisir mes bouquins sur un logiciel, de rédiger mon carnet de recettes, de confectionner des produits cosmétiques bio, de repeindre la cuisine, de planter quelques herbes aromatiques, de restaurer le meuble de l’arrière-grand-mère, de ranger les photos (papier et sur l’ordi), d’organiser les dossiers sur l’ordinateur, d’établir un programme de lecture, de films à découvrir et à revoir, de scanner tous les documents importants, de trier les stylos par couleur…..

Nos “To do list” vont se transformer en roman à ce rythme d’idées… Sortez nous de là !!!

Plus de deux semaines de confinement : l’appartement est devenu un appartement témoin. La déco a été refaite : du cadre photo à la bougie, des plantes vertes aux coussins du canapé. Le livre de recettes est terminé, TOUT est fait….. Heureusement il nous reste la liste des films à découvrir (merci Caroline V), et celle des lectures est intense. Cela nous donne donc des “objectifs”, des occupations plus reposantes physiquement parlant.

Capillairement c’est la cata, seule l’ado tentera la coupe de sa frange. Nous nous endormons vers deux heures du matin, nous nous levons vers 7 heures pour ne pas avoir l’impression de perdre notre temps… D’un apéro tous les deux, trois jours je suis à deux apéros jour (midi et soir) : d’alcoolique occasionnelle je mute vers alcoolique journalière. Bree Van de Kamp a eu cette période là, je vous assure, et elle n’était pas en confinement elle. S’habiller tous les jours, comme si.. non je n’ai pas l’air “idiote” en tailleur-chemise à récurer le sol, à regarder un film ou à boire seule mon apéro sur la terrasse. Occasion aussi de s’habituer aux talons de 12 (jamais mis), avec le tailleur ça passe.

Sous ces activités riches et variées, se cachent des questionnements, des angoisses : quelle va être la suite ? Quel avenir pour mes proches (amis, potes, famille) ? Economiquement, ça va se passer comment ? Les actifs prennent-ils toutes les précautions pour eux, pour les autres ? Comment le confinement est-il vécu par mes proches ? Certes, je ne m’inquiète pas pour tout le monde non plus mais quand même… Et puis l’angoisse la plus terrible : quels vont être les résultats de l’IRM de contrôle de l’ado….

En tailleur-chemise sur des talons de 12, je téléphone aux proches ou leur rédige des messages. Garder ce lien non pas par obligation mais parce que le manque est là, sincèrement. Des liens se défont, d’autres par contre gagnent en intensité, d’autres s’éteignent, et quand soudain le retour en puissance de personnes du passé… De cela je vous en causerai demain, car l’effet confinement c’est aussi cela.

Bonne soirée à vous, et si vous souhaitez des recettes en tout genre , n’hésitez pas !!!

3 Comments

  • Liv

    Hahaha réorganisation de la cuisine prévue vendredi ! Les robots tremblent mdr
    Je rêve de mettre des talons de 12 mais mes pieds et mon centre de gravité ne sont pas de cet avis 😅

  • Thierry

    Bonjour Bé! Quel plaisir de vous lire. Ces petits fragments de vie dans lesquels on se reconnait (ou pas). Je me reconnais dans ces activités pour moi ça a été les encadrements de toutes les fenêtres………. Même seul j’ai ressenti le même plaisir de redécouvrir mon appartement !!!

    Vite un bouquin de cuisine !!! J’aimerais tester vos recettes (vite le livre avec une dédicace 🙂 )

    Belle journée à vous Bé

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *