A vos agendas !!! Partie 2

Comme je vous l’annonçais hier, cette fin de semaine est culturelle, riche et dense en événements. De par le Festival du Livre de Nice, les rencontres et conférences prévues, et puis aussi par quelques signatures d’auteurs dans d’autres lieux en France, pour ceux qui n’auront pas la chance d’être à Nice ce week-end. 

Je vous contais donc les événements de ce vendredi, 13 qui plus est. Mais je ne vous ai pas tout dévoilé. Trop d’informations tue l’information. Aussi, pour ce début d’après-midi, je vous invite à découvrir la suite du programme pour vendredi uniquement. 

Vendredi 13 Juin, dès 14 heures 30.

sylvain tesson, s'abandonner à vivre, gallimard

 

Place Pierre Gautier, Monsieur Christian Estrosi inaugurera cette nouvelle édition du Festival du Livre, et remettra le Prix Nice Baie des Anges à Sylvain Tesson pour sa dernière parution “S’abandonner à vivre”, paru chez Gallimard.  Il s’agit d’un recueil de nouvelles. Sylvain Tesson manie sa plume, oscillant entre langage cru et langage recherché et nous délivre des messages de vie, de philosophie sur ce fameux XXème siècle. A lire, même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans ce livre. 

 

 

 

Durant cet après-midi de ce fameux vendredi 13,  vous pourrez aussi écouter Edgar Morin, Président d’honneur du Festival, à l’Opéra de Nice, en compagnie de Pascal Picq, entretien animé par Franz-Olivier Giesbert. Le rendez-vous est fixé à 15h30, et c’est un événement à ne pas manquer. Vous pourrez aussi retrouver Edgar Morin à son stand, puisqu’il sera en dédicace tout le week-end. Vous y croiserez aussi une certaine Caporal Méloche, jeune étudiante dynamique philosophe, mais pas que, qui vous parlera d’Edgar avec passion. A vous de trouver qui est cette étonnante Caporal… 

Je n’y serais malheureusement pas, mes obligations de blogueuse et de membre active de l’association “Les mots pour des maux” me pousseront à déambuler dans les allées du Festival. Dans un premier temps, je repérerai les lieux pour vous livrer dès vendredi soir mes premières impressions et vous donner quelques nouvelles fraîches (ça changera de la chaleur annoncée pour cette première journée littéraire).

 

silence des rails, flammarion, franck balandier

 

Avec Nathalie, présidente de l’association, nous irons à la rencontre des auteurs déjà présents. Et oui, tout le monde n’arrive pas vendredi. Puis, nous rencontrerons Franck Balandier pour le Silence des Rails (Flammarion) et un petit entretien que je partagerais avec vous dès mon retour, vendredi soir. Il vous faut acquérir ce dernier roman, chroniqué ici-même. Un roman qui ne peut laisser personne insensible. 

 

 

Suivra alors, deux belles rencontres déjà programmées. Nousdidier deschamps, first document, Bernard Pascuito commencerons par Bernard Pascuito, auteur de “La face cachée de Didier Deschamps” (First Document). Un incontournable en cette période de Coupe du Monde. Une biographie sur un homme mystérieux, ambitieux, avec ces doutes et ses certitudes, un homme pour lequel l’éternité ne dure qu’un instant. Hâte de vous relater cette belle rencontre, car elle sera belle j’en suis sûre. 

 

 

gr_nd_-_livre_-_ternelles_routes_corses.jpg

 

Puis, nous irons à la rencontre de Jean-Paul Naddeo pour ses “Éternelles routes corses, entre mer et montagne” (Grund). Un livre magnifique, avec des photographies dont on ne se lasse pas. Un livre pour les amoureux de la Corse, un livre pour celui qui veut découvrir la Corse autrement. Un livre à avoir dans sa bibliothèque. 

 

 

sous-l-oeil-d-hippocrate-9782754057745_0.jpg

 

Au détour d’une allée, je m’entretiendrais avec Marc Magro, rencontré l’année dernière et devenu ami depuis. Il vous présentera son dernier “roman”, Sous l’oeil d’Hippocrate (First), un livre passionnant, écrit avec passion.  

 

 

 

Je ne manquerai pas non plus de saluer et discuter un brin avec mon libraire préféré, Patrick Esclapez. Il est à la tête de la plus vieille librairie de Nice, mais il a surtout l’amour de son métier, le sourire, jamais désagréable, et passionné. Sa librairie Jean Jaurès est un lieu de rencontres et d’échanges unique dans la ville. Un homme qui se bat pour que le métier de libraire persiste. A Nice, les librairies indépendantes se sont regroupées en association. 

J’espère trouver le temps aussi de me rendre à l’Opéra de Nice pour 16h30 afin de participer à la conversation avec Michel Onfray autour de son livre Le réel n’a pas eu lieu (Autrement), animée toujours par Franz-Olivier Giesbert. 

Cette folle première journée se clôturera avec un rendez-vous au parc de la colline du Château, à 20 heures. André Dussolier invitera le public à passer du rire aux larmes à travers la lectures de grands textes de la littérature écrits, entre autres, par Alfred de Vigny, Alphone Allais, Victor Hugo ou encore Marcel Proust. 

Voici ma sélection pour ce vendredi 13 juin. Cependant, d’autres tables rondes et conférences sont d’ores et déjà programmées. Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à consulter le programme du Festival du Livre de Nice. 

Restez connecter, car dans la soirée, je vous livre le  programme de Samedi, et vous dévoile une info pour ceux qui ne sont pas à Nice, un événement à ne pas manquer du côté de Saint Jean de Luz.